Société

Depuis plus de trente ans, le fondateur de WEB’AIR -M. WEBER- a marié le monde de la recherche et l’industrie soumise aux contraintes du marché et de la législation française et européenne de plus en plus sévère. Nous avons ainsi acquis une forte expérience dans le traitement et la dépollution de l’air avec des contraintes environnementale, législative, de santé publique, qui nous a permis de mener à bien des projets soutenus par l’État (ADEME, Régions, Crédit d’Impôt Recherche) et qui ont abouti à des véritables réussites techniques largement diffusées aujourd’hui :

  • Piégeage de brouillard d’huile chez Mc Donald 
  • 1,5 million de mètres cube par heure traités à Rungis grâce au condenseur cyclonique© 
  • Assainissement de l’air des locaux vinicoles
  • Piégeage des solvants chlorés (Areva).

Depuis les années 80, nous avons mis au cœur de notre activité le développement de nouveaux procédés de traitement de COV et particules mettant en œuvre des technologies d’adsorption et de filtration humide au service du piégeage des aérosols, solvants et solvants chlorés, poussières, particules fines et très fines et rejets olfactifs divers. Les concentrations de polluants à traiter peuvent aller de quelques nanogrammes par mètre cube (assainissement des locaux vinicoles) à plusieurs centaines de grammes dans le cadre d’une dépollution industrielle de l’air importante.

Nos travaux de recherche sur les échangeurs cycloniques, les dépôts de brevets, le financement de trois thèses (l’une portant sur la « Caractérisation et modélisation de l’efficacité de filtration d’un échangeur cyclone », R. CAETANO, 2000) ont abouti à des succès industriels portant sur des problématiques de traitement de l’air très variées telles que :

  • Le traitement de l’air en milieu agroalimentaire
  • La dépollution de l’air en industrie manufacturière
  • L’assainissement des milieux vinicoles, qui peuvent être responsables de goût de bouchon entre autres
  • Le traitement de l’air en industrie pharmaceutique et chimique
  • La récupération d’énergie.

Les clients ayant bénéficié de l’expertise Web’Air sont nombreux : MIN de Rungis, St Gobain, Mc Donald, Areva, Suez, Renault , Bonduelle, Dior... et de multiples PME, notamment dans le milieu viticole, pour traiter les micro- et nano-concentrations de particules molécules responsables des mauvais goûts du vin.

Nos services répondent ainsi à une multitude de cas où le traitement de l’air peut être parfois complexe et exige une bonne connaissance des produits et des techniques de dépollution de l’air, ainsi que des moyens de mesures importants.